Actualité

Santé

This RSS feed URL is deprecated

Lire la suite >

Hépatite E: à cause de la charcuterie, le nombre de cas explose en Occitanie - Pourquoi Docteur ?

Lire la suite >

Des 2CV roses au Grau-du-Roi pour lutter contre le cancer du sein - France Bleu

Lire la suite >

Cancers, diabète : les pays perdent la bataille contre les maladies non transmissibles - Pourquoi Docteur ?

Lire la suite >

L'alcool tue plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis - RTL.fr

Lire la suite >
Voir toutes les actualités >

Actualité

Pharma

This RSS feed URL is deprecated

Lire la suite >

Le billet noir de l'industrie pharmaceutique - Le Club de Mediapart (Blog)

Lire la suite >

Les scandales de l'industrie pharmaceutique 2 - Le Club de Mediapart (Blog)

Lire la suite >

L'industrie pharmaceutique britannique malade du Brexit - Les Échos

Lire la suite >

Budget de la Sécu: de nouveaux efforts demandés à l'industrie ... - L'Opinion

Lire la suite >
Voir toutes les actualités >

Cooptation

Recommandez un "acteur" de l'univers Pharma/Santé. Ami(e)s, collègues, famille... Parainnez une personne et gagnez des euros !

Cliquez ici pour coopter >

Derniers Billets

Blog

Le edetailing pharma est il de la visite médicale?

Lire la suite >

Infos Rec-Online Novembre 2009

Lire la suite >

Info Rec-Online Septembre 2009

Lire la suite >

Infos Rec-Online juin 2009

Lire la suite >

Infos Rec-Online Mai 2009

Lire la suite >
Voir touts les billets >

L'Entretien

L'entretien est une étape décisive dans la recherche d'un emploi. C’est le moment où, après une première sélection effectuée au minimum sur la base de votre CV, vous allez rencontrer un, voire plusieurs, représentants de l'entreprise.


Pour l'entreprise :
L'entretien permet à l'entreprise de mieux vous connaître sur le plan professionnel et d'évaluer l'adaptation de votre parcours à ses besoins.


Pour le candidat :
L'entretien vous permet de mieux comprendre les caractéristiques du poste à pourvoir et l'adéquation de ce poste à vos points forts et à vos objectifs de carrière.


Pour vous et l'entreprise :
L'entretien permet enfin aux deux parties de porter un jugement subjectif sur l'affinité des personnalités et sur leur envie de travailler ensemble.


L'entretien, un échange d'informations :
Lors d'un entretien le recruteur présente au candidat l'entreprise, le poste et ses caractéristiques, le candidat lui, donne des informations sur sa formation, son expérience et ses aspirations. L'entretien peut être directif ou non directif. Le plus fréquemment, il se déroule en face à face mais peut parfois être collectif. Sa durée est généralement comprise entre 20 et 60 minutes.


L'interlocuteur :
Le recruteur va vouloir découvrir les motivations profondes de votre candidature, mais aussi, connaître votre méthode de travail, découvrir votre savoir-faire, vos projets professionnels, votre sens de l'organisation et votre capacité à argumenter et à défendre un projet. Il existe différents types d'interlocuteurs qui ont des approches, méthodes et objectifs spécifiques. Il faut donc savoir à chaque fois qui va vous recevoir :


  • Consultant Senior

  • Consultant Junior

  • Consultant spécialiste dans un domaine


Sachez que quels que soient la forme et l'interlocuteur, le but est de vous mettre suffisamment en confiance pour que vous révéliez qui vous êtes.

La préparation à l'entretien : Tout d'abord il est indispensable de clarifier ses motivations ainsi que ses projets professionnels. Nous conseillons aux candidats de venir avec un certain nombre de documents indispensables à l'entretien.


  • Une photocopie : Des trois derniers bulletins de salaire

  • Du cumul annuel des revenus (salaires et bonus)

  • Du permis de conduire

  • De la carte professionnelle

  • Diplômes

  • Les certificats de travail


Les consultants constatent qu'une fois sur cinq, le candidat n'a pas fait de copies, ce qui l'oblige à le faire sur place, d'où perte de temps et communication d'une image professionnelle affaiblie.

A l'inverse, certains candidats présentent un "book" complet et ordonné, retraçant leur cursus professionnel, leurs chiffres ainsi que leurs résultats.


C'est un point fort pour le postulant car il donne une réelle impression de documenter et valoriser sa candidature. Par ailleurs, le soin apporté à la qualité des photocopies, ainsi qu'à la transparence du document donnent un à priori très positif. La première image est un aspect de l'entretien à ne pas négliger.


Lorsqu'il s'agit d'une convocation de dernière minute, (candidat de passage dans la région) les consultants sont plus tolérants.

Toutes les informations personnelles fournies sont bien évidemment confidentielles, le candidat n'a pas à s'inquiéter du devenir de ses informations.

Il est important de s'entraîner à présenter son parcours professionnel, sans apprendre par cœur, tout en s'appropriant des arguments convaincants. Il est fortement conseillé d'établir une liste de questions permettant au candidat de cerner intégralement le poste. Vous montrerez ainsi l'intérêt que vous portez au poste et à l'entreprise et vous aurez la possibilité de participer activement à l'entretien. Ne posez pas de questions du domaine de la connaissance générale du métier et de l'entreprise : vous avoueriez que vous ne vous êtes pas donné la peine de vous renseigner.


L'ensemble de ces attitudes prouve que le postulant a réfléchi à l'entretien, et s'intéresse réellement au poste.

Un détail qui contribue aussi à construire l'image que vous véhiculez : pensez à faire attention aux odeurs ou parfums trop marqués...

Tenue Vestimentaire et Présentation : La tenue vestimentaire est très importante voire décisive lors de l'entretien... C'est la première chose que l'on voit de vous. Ayez une tenue correcte sans pour autant paraître strict. Soyez sobre.

L'arrivée :
Etre ponctuel est une qualité essentielle. Il faut étudier son parcours et évaluer le temps du trajet afin d'arriver le jour de l'entretien 5 à 10 minutes à l'avance, mais pas plus. Un retard non signalé est très mal vu, le simple fait de prévenir montre le professionnalisme du candidat (s'il le fait pour un entretien, il le fera pour un client).


L'attitude physique :
L'attitude physique est très remarquée, la posture du corps, les gestes et leur rythme, tous ces éléments transmettent de nombreux messages que l'on peut interpréter. Soyez naturel en adoptant une posture ouverte dans laquelle vous vous sentez à l'aise et dans un état d'esprit positif. Il est conseillé de toujours garder ses notions de distance et d'espace propre à chacun. Les consultants remarquent de plus en plus de candidats pénétrant leur " territoire " en cherchant à s'imposer dans leur bureau. L'attitude physique du candidat doit être en phase avec son discours, ex : ne pas se prétendre ouvert d'esprit si l'on garde les bras croisés tout au long de l'entretien.


Le climat de l'entretien :
Le consultant dirige en grande partie l'entretien, il posera les questions le premier, Le candidat ne doit en aucun cas s'imposer lors des premières minutes. Le consultant commence par demander au candidat de se présenter ses formations et son parcours professionnel. Viendront ensuite les questions sur sa personnalité, ses valeurs, ses aspirations ; ce qu'il recherche dans l'entreprise, ce qu'il attend de ses supérieurs hiérarchique, quels sont ses réactions en terme de management, ses hobbies, ce qu'il aime, ce qu'il n'aime pas. Toutes ces questions tendant à établir un entretien ouvert (le candidat ne doit en aucun cas chercher à s'imposer lors des premières minutes). L'écoute et l'attention sont impératives, elles démontrent votre motivation et laissent présager de votre comportement face à un client. La présentation de soi doit être concise sans prendre la forme d'un argumentaire.


Les premières minutes :
Durant les premières minutes de l'entretien le candidat doit savoir écouter le consultant qui lui présentera le cabinet ou l’entreprise et le plan de l'entretien. Participez dès le début à l'instauration d'un climat de confiance qui détendra aussi bien l'interlocuteur que vous-même. Pour cela soyez autant souriant qu'attentif. Le candidat ne doit pas hésiter à glisser une phrase positive sur l'environnement ou l'accueil. Cette "parade amicale" contribue à établir une discussion posée et dénuée d'agressivité de part et d'autre. Pour résumer le candidat ne doit pas être en position d'attente ou de retrait, il doit paraître motivé, actif et concerné.


Durant l'entretien :
Il s'agit tout d'abord de garder une attitude professionnelle et régulière tout au long de l'entretien. Une fois de plus la préparation rentre en compte, il ne suffit pas de citer, il faut argumenter. Lorsqu'un candidat présente ses chiffres, le consultant analyse aussi bien ses résultats que ses commentaires. Le consultant remarque principalement l'habileté en communication ainsi que le niveau d'expression du candidat. Le candidat ne doit en aucun cas critiquer son entreprise actuelle. Il s'agit de garder une attitude positive. Lors de l'entretien vous serez évalué selon différents critères:


* Vos études, votre formation (de base, complémentaire)

* Votre personnalité (dynamisme, motivation)

* Vos capacités en communication (analyse, argumentation)

* Vos diverses aptitudes pour le poste (présentation, culture générale, hobbies, informatique, etc.)


Clarté du discours :
Cette qualité est primordiale surtout pour les postes de visiteurs médicaux, l'élocution est un facteur clé, le recruteur se met souvent à la place du client, et peut ainsi retenir la façon dont le candidat s'adressera au médecin. Le consultant peut être amené à voir plusieurs postulants dans la même journée, seuls les éléments les plus interpellateurs seront retenus, tel un visiteur médical et son produit face à un médecin. Suite à une question ouverte, le consultant remarque la préparation du candidat à l'entretien. Le recruteur apprécie un discours construit et cohérent.


Les tics du langage :
Les tics du langage peuvent trahir certains aspects de la personnalité. La répétition de "je, moi, mon, ma …" montre, par exemple, un profond égocentrisme ou une trop grande image de soi-même. Ces mots parfois considérés comme parasites sont remarqués lors de l'entretien. Il est conseillé de contenir ces expressions devant son interlocuteur. Le consultant sera plus tolérant envers un jeune diplômé qu'envers un candidat expérimenté. Le consultant porte une certaine attention au niveau culturel du postulant ainsi qu'à son niveau d'expression général et son vocabulaire adapté à la situation.


Les blancs :
Il existe des phrases très simples pour combler d'éventuels blancs dans le discours, " je suis content de vous rencontrer " car le consultant peut éventuellement attendre une réaction de la part du candidat. Il est souhaitable de ne pas laisser s'installer un "vide" durable dans le dialogue.


Le contrôle de soi :
Pour garder son calme, il faut relativiser la situation et les circonstances, il peut-être judicieux d'effectuer quelques profondes respirations. Si le candidat est vraiment inquiet ou stressé, il vaut mieux le dire et le montrer que de mal le cacher.


Le salaire :
Le sujet du salaire est généralement abordé avant l'entretien, afin d'être en phase avec l'interlocuteur. Ensuite le consultant aborde le niveau de rémunération actuel du candidat et ce qu'il désire obtenir pour le nouveau poste. Le postulant doit évaluer ses compétences et ses exigences afin de prétendre à un salaire lui correspondant.


Conclusion :
Le consultant donnera la marche à suivre mais il est préférable que le candidat prenne les devants, il montrera ainsi motivation et intérêt pour le futur poste.

Quelques questions sont à poser au recruteur :


  • Combien de candidats sont actuellement en compétition?

  • Dans combien de temps la décision sera-t-elle prise?


En général toutes les questions sont bonnes à poser dans le bon contexte. D'autre part, les questions de détail peuvent paraître inintéressantes (le modèle et la couleur de la voiture de fonction ?, y a t'il une clause de mobilité dans le contrat de travail d'un commercial ?) Le candidat doit poser ses questions en fonction du recruteur, sachant qu'il n'est pas forcément renseigné sur les détails de l'entreprise.


Rebondir :
Avoir de la répartie peut être un plus lors de l'entretien, savoir rebondir sur un sujet montre une certaine personnalité dynamique et combative que le consultant remarquera. Il s'agit là de se démarquer. Un consultant peut être amené à souligner un point négatif de votre candidature, vous devez être apte à transformer cette remarque en point relatif ou positif. Ne pas se laisser abattre après quelques réflexions, au contraire, trouver d'autres avantages et argumenter exprimera votre persévérance. Lorsqu'un consultant aborde un sujet particulier, il tient à vous de garder le fil du dialogue et éventuellement d'anticiper le thème vers lequel il vous dirige. Une bonne anticipation est similaire à une bonne présentation, c'est savoir mettre en avant les points clés de son parcours.


Erreurs à éviter lors de l'entretien :


  • Ne pas être clair dans ses motivations

  • Faire perdre du temps au recruteur : Evitez les questions superflues

  • Manquer de préparation à l'entretien

  • Etre mal informé sur les activités de l'entreprise qui vous recrute

  • Manquer de nuances

  • Faire apparaître des contradictions

  • Manquer d'enthousiasme, être passif, indifférent, négatif

  • Etre présomptueux et agressif

  • Essayer de "bluffer" votre interlocuteur

  • Paraître hésitant et ne pas connaître votre CV sur le bout des doigts

Bookmark and Share

Déjà enregistré

Récupérez votre login ?
Ils recrutent
REC Online Santé  
Publicité